Pince-tétons. Un Coup de Main?

Rendez-vous dans un sex-shop, votre but sera de pousser un vendeur à vous mettre des pince-tétons.

Voici comment procéder:

Cherchez la vitrine/le présentoir où sont les pince-tétons, une fois devant attendez aussi longtemps que nécessaire qu’un vendeur vous demande si vous avez besoin d’aide…

Expliquez-lui que l’idée vous tente mais que vous n’avez jamais essayé. Laissez-le vous expliquer comment les mettre en place et s’il vous propose d’essayer, acceptez…
Sinon dites-lui que vous n’êtes pas convaincue que ça tiendra, qu’une amie vous a dit en avoir acheté mais n’avoir jamais réussi à les faire tenir et demandez à essayer.

Là, vous avez le choix, retirer votre haut là où vous vous trouvez, ou vous rendre dans une cabine. Mais quoi qu’il arrive, faites exprès de galérer à les mettre et serrez-les juste assez pour qu’ils tiennent mais qu’ils tombent au moindre mouvement un peu fort.
Si vous êtes dans la cabine, appelez le vendeur si besoin puis ouvrez le rideau.
Remuez votre poitrine sous ses yeux pour faire tomber les pince-tétons.

S’il ne le propose pas de lui-même, suggérez qu’il vous montre comment faire. (Vous pouvez faire une seconde « tentative ratée » vous-même si vous préférez éviter de demander trop vite.)

N’insistez pas s’il refuse. Mais si c’est le cas, alors vous devrez vous punir pour avoir raté ce défi.

Si vous réussissez le défi, libre à vous d’acheter ou non les pince-tétons…

Pince-tétons. Un Coup de Main?
3.8 (76.67%) 6 votes
, , , ,

One thought on “Pince-tétons. Un Coup de Main?

  1. L’idée de ce défi vient de la même exhib’ spontanée effectuée par ma femme samedi dernier qui m’a inspiré le défi « Un Avis Professionnel » ( https://www.defiserotiques.com/un-avis-professionnel/ )… Je me suis néanmoins dit qu’il serait préférable d’en faire un défi à part entière.

    J’ai déjà raconté comment ma femme s’est retrouvé dans la situation en question dans le 1er commentaire de l’autre défi (je vous conseille d’ailleurs de le lire avant de lire la suite de ce commentaire). Mais voici plus en détail comment ce moment s’est déroulé:

    Ma femme faisait exprès de ne pas assez serrer les pince-tétons pour que dès qu’elle remue la poitrine en secouant ses épaules, ils glissent et tombent.
    Après 2 tentatives ratées, le vendeur lui a proposé de l’aider, elle a accepté, il s’est tourné vers moi en me disant « vous permettez? », j’ai juste opiné…

    Ma femme et moi n’avons pu que constater qu’il prenait bien plus de temps que nécessaire pour les mettre en place. En particulier, il a bien pris le temps de soupeser chacun de ses seins à pleine main pendant qu’il prétendait vérifier les avoir bien mis en place. Et, après que ma femme ait de nouveau effectué sa petite danse-test, il s’est vite proposé de les retirer lui-même…
    Je ne l’ai pas vu parce qu’il m’empêchait de voir à ce moment-là et parce que je regardais en fait le visage de ma femme (pour y lire ce qu’elle ressentait), mais au moment de les enlever, au lieu de les retirer normalement, il a attrapé entre 2 doigts le bout de chacuns des tétons de ma femme, tirant légèrement dessus, avant de déclipser les pince-tétons.

    Au moment de passer à la caisse, il a immédiatement proposé de nous offrir les pince-tétons disant sur le ton de la blague que « Mme avait déjà bien assez payé comme ça »…

    Je précise que c’était la 1ère fois depuis que nous sommes ensemble que ma femme laisse quelqu’un d’autre que moi (ou un médecin) lui toucher la poitrine. Elle m’a dit que si elle avait trouvé l’idée excitante sur le coup, et apprécié les « attentions » apportées à sa poitrine, elle avait néanmoins pris bien plus de plaisir à l’exhib’ qui avait précédé (en particulier le moment où elle s’est penchée sur la vitrine, fesses à l’air) que durant le contact. En fait, elle m’a dit s’être rendu compte que ce qui l’excite dans l’exhib’ c’est de « frustrer les voyeurs » en ne les laissant la toucher qu’avec les yeux.

    N’y ayant pas pris un plaisir supplémentaire moi-même, potentiellement parce que j’étais plus préoccupé à m’assurer qu’elle le « vivait bien » qu’à profiter du moment, il me semble peu probable que nous renouvelions l’expérience. (Non, je n’ai pas ressenti la moindre once de jalousie si vous vous posez la question…)

    Mais ça valait le coup d’essayer, et votre expérience sera probablement différente de la notre…

Laisser un commentaire