Au tapis

Dans les deux heures qui précèdent le moment de te mettre en route, tu te caresseras deux fois jusqu’à la limite de l’orgasme, t’arrêtant net juste avant de l’atteindre.

Pour sortir, Tu porteras un jupe à mi-cuisse, ou plus courte, des chaussures fermées à talons et un haut qui se boutonne, mais ne couvre pas tes fesses. Un soutien-gorge si tu le souhaites, une veste ou un gilet s’il fait frais, mais que tu ne fermeras pas. Tu te mettras ensuite en quête d’un tapis, sur lequel tu devras cette fois te caresser jusqu’à l’orgasme.

Un simple tapis, mais un tapis qui devra tout de même répondre à quelques exigences: Il ne pourra, bien sûr, s’agir d’un tapis qui se trouve chez toi, ou dans le bâtiment où tu habites, pas plus que dans ta cour, ou dans ton jardin. Ce tapis ne se trouvera pas non plus dans une chambre ou une salle de bain, ni dans une voiture, non plus que chez quelqu’un de ta famille, chez l’un de tes amants ou l’une de tes maîtresses. Il ne pourra pas être déplacé: quelque soit l’endroit où il se trouve, c’est là que tu devras jouir.

Avant de commencer, tu déboutonneras ton haut jusqu’au nombril, et si tu portes un soutien-gorge, tu le dégraferas, de façon à libérer tes seins. Puis tu jetteras une pièce en l’air : si c’est pile, tu devras te caresser assise ou étendue sur le dos, avec tes fesses directement au contact du tapis. Si c’est face, tu te caresseras en touchant constamment le tapis avec le bout de ton nez. Si pour une raison ou pour une autre tu devais cesser d’être en contact avec lui, ne serait-ce que pour une fraction de seconde, il te faudrait recommencer, mais avec un autre tapis : celui-ci te serait désormais interdit, comme te sera interdit tout plaisir érotique, tant que tu n’auras pas joui de cette façon.

Au tapis
5 (100%) 1 vote
, ,

Laisser un commentaire