Entraves

Tu vas prendre avec toi la clef de tes menottes et sortir, puis te mettre à marcher d’un bon pas sans cesser de t’éloigner de chez toi. Lorsque tu auras marché pendant environ dix minutes, tu chercheras un endroit pour cacher ta clef : ce pourra être encore une fois un bac à fleurs, la branche d’un arbuste, ou tu peux également la coller sous un banc (pense à emmener de l’adhésif). Avant de repartir, assure-toi d’avoir bien mémorisé l’emplacement de ta cachette : tu ne reviendras qu’à la nuit tombée, dans une situation où être obligée de tâtonner pourrait te sembler pénible. Tu rentreras ensuite chez toi et tu occuperas ta journée comme tu l’entends, jusqu’au soir.

Vers dix heure et demie, ou bien dès qu’il fera nuit noire, tu te prépareras : tu te dévêtiras entièrement, puis tu introduiras ton plug et tes boules de geisha. Tu appliqueras ensuite des pinces à linge à la pointe de tes seins, puis deux sur chacune de tes grandes lèvres. Dans chacune des chaussures d’une paire à hauts talons, tu glisseras cinq ou six gravillons que tu auras ramassés plus tôt.

En tenant tes jambes écartées d’environ la largeur de tes épaules, tu attacheras une large ceinture autour de tes cuisses. Tu la noueras ensuite solidement entre tes jambes avec une corde, afin qu’elle ne puisse pas glisser et forme autour de tes cuisses comme deux boucles reliées entre elles. Tu prendras ensuite un manteau léger qui se boutonne devant et qui descend environ au niveau du genou : une gabardine, peut-être, ou un autre genre de manteau de pluie. Dans l’une des poches, tu glisseras un cutter ou des ciseaux. Enfin, à l’aide de sparadrap, tu colleras sous l’un de tes pieds la deuxième clef de tes menottes : n’aie pas peur de faire plusieurs tours avec le sparadrap, sans toutefois trop serrer. Tu ne pourras utiliser cette clef de secours que si l’autre t’était inaccessible, pour une raison ou pour une autre, ou encore si tu te sentais en danger.

Pour terminer, tu enfileras tes chaussures, puis ton manteau, sans le boutonner jusqu’en haut : tu laisseras visible un généreux décolleté. Tu immobiliseras tes mains derrière ton dos avec les menottes, et tu iras te mettre en quête de ta première clef.

Lorsque tu atteindras ta cachette, tu devrais te trouver dans un état physique et psychologique, disons… intéressant. Tu te libéreras des menottes dès que tu auras mis la main sur la clef, puis tu ôteras également la ceinture qui entrave tes jambes. Tu videras les chaussures de leurs gravillons et tu te débrrasseras des pinces à linge. Puis immédiatement après, à cet endroit même, tu te caresseras.

Lorsque tu auras joui, tu déboutonneras complètement ton manteau, si ce n’est déjà fait. Tu remettras en place les pinces à linge, puis tu rentreras chez toi, en faisant en sorte que ton manteau reste largement ouvert tout le long du chemin. A aucun moment en tout cas, tu ne dois te servir de tes mains pour le refermer on te couvrir de quelque façon que ce soit. Tu es cependant autorisée à changer de trottoir chaque fois que tu voudras éviter de croiser un passant, mais pas à te recroqueviller derrière une voiture ou dans une encoignure.

Entraves
4.3 (86.67%) 3 votes
, , , ,

Laisser un commentaire