Sur un piédestal

Dans le montant en bois de ta porte d’entrée, tu fixeras un crochet a vis, auquel tu attacheras quatre longueurs d’une ficelle assez solide. Tu disposeras ensuite deux piles de livres devant ta porte, à distance suffisante de cette dernière pour pouvoir encore l’ouvrir. Chacune de ces piles aura environ trente centimètres de hauteur et elles seront séparées l’une de l’autre d’une quarantaine de centimètres.

Tu te déshabilleras ensuite entièrement, puis tenant à la main l’extrémité des quatre longueurs de ficelle, tu iras prendre position, un pied sur chaque pile de livres. Là, tu appliqueras une pince à linge à la pointe de chacun de tes seins, puis tu en utiliseras deux autres pour pincer ensemble tes grandes lèvres et maintenir ton sexe fermé. A chacune de ces pinces à linge, tu atttacheras un morceau de ficelle, de façon à ce que celle-ci soit bien tendue, suffisemment pour que les pinces se décrochent toutes les quatre à la fois si tu devais descendre brusquement de ton piédestal. Tu pourras ensuite retirer les pinces une par une, à la main, puis tu iras chercher tes menottes, mettre ton plug et ajuster ton baillon-boule. Tu introduiras ton oeuf vibrant, que tu régleras environ aux deux tiers de sa puissance.

Une fois parée, tu ouvriras en grand ta porte d’entrée. Tu remonteras sur les livres et tu remettras en place les pinces à linge. Tu menotteras enfin tes poignets derrière ton dos et tu rejetteras la clef le plus loin possible derrière toi. Tu resteras dans cette posture aussi longtemps qu’il te faudra pour jouir deux fois. Si par hasard tu entendais ou voyais quelqu’un venir, si tu te sentais sur le point d’être vue ou surprise, tu serais autorisée – non pas encouragée – à courir te cacher, mais tout orgasme te serait alors interdit pendant les soixante-douze heures à venir.

Sur un piédestal
3.5 (70%) 4 votes
,

Laisser un commentaire